Son coût est de 413 mille dinars seulement, relance d’un projet « national » bloqué depuis 2020 !

0
91




Samir Slama, sous-directeur des ponts et chaussées à la direction régionale de l’équipement, de l’habitat et de l’infrastructure à Monastir, a déclaré hier dimanche 18 juillet 2021 que les travaux de reconstruction d’ouvrages sur les routes régionale n° 82 et 92 au niveau des délégations de Bouhajar et Ksibet el-Médiouni du gouvernorat de Monastir avancent, à un taux de concrétisation de 15% seulement.

Il a été souligné, aussi, que la réalisation de ce projet, dont le coût s’élève à 413 mille dinars soit l’équivalent de quelques 124 mille euros (le prix d’un duplex à la région) avait été décidée dans le cadre d’une évaluation faite mi-2020 suite à la dégradation des ouvrages construits il y a quatre décennies.

Les travaux, qui vont durer 180 jours, ont été lancés depuis le 15 juin 2021, ils permettront de mieux collecter les eaux de pluie.

Notons que le chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechichi, a indiqué, vendredi 25 juin écoulé que la valeur des projets publics bloqués dans le pays est de 17 milliards de dinars soit 5.3 milliards euros. Cette déclaration était faite à l’issue de la 5e réunion de consultation économique de « Beit El Hekma » tenue à Carthage et organisée par la Présidence du Gouvernement avec la participation des partenaires financiers internationaux de la Tunisie, de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) et de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP).

Le chef du gouvernement avait fait savoir, à cet effet, qu’il a été convenu de mettre en œuvre une démarche qui permettra de débloquer d’ici les 12 mois à venir des projets publics d’une valeur de deux milliards de dinars.

Mechichi avait ajouté qu’un nouveau projet de loi réglementant les marchés publics a été élaboré pour être présenté en Conseil ministériel.

Pour mémoire, l’économie tunisienne connait une baisse simultanée et drastique du taux d’investissement et du taux d’épargne. Au fait, l’investissement en Tunisie connait une baisse historique et est passé d’environ 24% en 2010 à seulement 13% en 2020.




Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!





Source: tunisienumerique