Tunisie – Centre de vaccination : Çà va être la pagaille générale !

0
89




A court d’idées, et obligées de constater leur faillite, surtout, dans la conduite de la campagne de vaccination contre le covid, les autorités ne savent plus où donner de la tête, et commencent à débiter des idées plus bêtes et plus insensées les unes que les autres. A croire qu’ils sont en train de rivaliser en termes de bêtise. Jugez-en, plutôt :

La dernière trouvaille de celui qui s’entête à rester ministre de la santé, malgré ses innombrables erreurs d’estimation et ses décisions impensables et malgré les innombrables catastrophes qu’il a causé, aura été celle de déclarer que les centres de vaccination sur tout le territoire, seront ouverts les jours de l’Aïd, et n’importe qui, pourvu qu’il soit majeur, pourrait aller se faire vacciner. Et pour ajouter à la bêtise, ne voilà-t-il pas que l’un de ses illustres lieutenants sort et annonce aux médias, comme pour rajouter de l’huile sur le feu, que, demain, çà sera « le premier arrivé, premier servi », sans aucun critère de choix ou de tri.

On n’a, donc, plus qu’à appréhender la foire qu’il y aura, demain, à partir de la fin du couvre feu. Depuis ce soir, déjà, il n’y a que ce mot d’ordre qui circule sur les réseaux, et au téléphone, entre les tunisiens, qui se promettent de faire en sorte d’être les premiers arrivés.

Déjà, qu’avec les convocations, le nombre limité de patients et les rendez-vous donnés de façon espacés, il y a, toujours, eu foule, devant les centres de vaccination, on n’ose pas imaginer le nombre de personnes qu’il risque d’y avoir, demain, avec ce qui s’en suit de risque de contaminations et d’incidents de tous genres.

Par ailleurs, personne ne sait, jusqu’à maintenant, l’heure d’ouverture des centres demain, et çà serait étonnant qu’ils soient fonctionnels à la première heure, vu que çà sera le jour de l’Aïd, et que le personnel des centre a du être informé de cette activité, en même temps que les citoyens, donc, il n’a pas pris ses dispositions.

Il y aura, néanmoins, un petit espoir de réduction du risque, quand on sait qu’ils vont offrir, demain, le vaccin chinois, qui leur est resté sur les bras, vu que tous les patients, ou presque, ont refusé de se faire vacciner avec.




Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!






Source: tunisienumerique