Tunisie – VIDEO : Le jour où Faouzi Mehdi a fait plus de dégâts que le coronavirus en deux ans !

0
78




Comme cela était prévisible, par tout le monde, sauf, peut-être par ce brillantissime, cet unique ministre de la santé dont le ciel, ou un certain palais, nous a affublés. En annonçant l’ouverture des centres de vaccination au tout venant et en lançant un appel à tous les citoyens de plus de 18 ans, pour aller se faire vacciner contre le covid, sans rendez-vous préalable, tout le monde savait que çà allait tourner à la catastrophe.

En ce premier jour de l’Aïd, le spectacle était désolant, dès les premières heures du matin. Des milliers de jeunes, et de moins jeunes, se sont alignés en file indienne, parfois, en groupes, ou en tas de personnes, devant les vingt six centres de vaccination. Ils étaient résignés a cette attente qui s’annonçait longue et harassante, mais ils étaient, aussi, décidés de prendre leur chance, pour obtenir l’injection salvatrice.

Finalement, et au bout de deux ou trois petites heures, les centres ont refermé leurs portes face aux citoyens, en annonçant la fin des stocks de vaccins. Incrédules, les citoyens qui ont tant enduré, pour, finalement, se voir refoulés comme des moins de rien, n’ont pas hésité à faire part de leur mécontentement, allant, par endroits, jusqu’à saccager les installations des centres.

Résultat des courses : Les gens sont persuadés que le ministre de la santé, Faouzi Mehdi, aurait agi de la sorte, pour accélérer l’épidémie et contaminer un maximum de personnes. Certains en sont arrivés à la conclusion, que ses donneurs d’ordres, que tout le monde connait, voulaient, carrément, se débarrasser d’eux. Car, après la patience, l’endurance et la résignation, les gens qui ont attendu, des heures durant, au soleil, se sont rendu compte du risque auquel ils se sont exposés. Risque d’insolation, risque de fatigue, risque de déshydratation… Et, surtout, un énorme risque de contamination par le covid. Car ces milliers de personnes qui s’étaient entassées les unes contre les autres, depuis le petit matin, étaient, par définition, non vaccinés, donc de potentiels porteurs de la maladie.

On ne comprend, jusqu’à maintenant, pas quelle mouche l’a piqué, ce ministre, pour qu’il sorte une histoire pareille, sans aucune préparation, ni concertation. Car même le personnel des centres de vaccination n’en a pas été avisé à temps, de même que les doses de vaccin qui ont été distribuées étaient très limitées. Donc, réellement, on ne comprend pas les motivations de ce monsieur. Mais de toutes les manières, le résultat est là : Il a cause une énième catastrophe, tout en affichant une indifférence totale à la souffrance des gens, en se promenant sur le tarmac de l’aéroport, pour se vanter des acquis des autres, qui ont tout fait pour ramener des aides médicales dont la pays a eu un besoin urgent, à cause de son incompétence à gérer la crise comme il le fallait.

Maintenant que la nouvelle de son limogeage vient de tomber, alors que cet article est sous presse, on pourra dire qu’il a tenu à partir en beauté, avec un feu d’artifice d’apothéose !




Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!






Source: tunisienumerique